Licence en droit

Nicolas Brémand

La licence de droit est une formation diplômante de niveau bac+3 qui permet d’obtenir 180 crédits ECTS et a pour but d’inculquer les connaissances de base du droit aux futurs juristes, notamment les textes et les techniques juridiques ainsi que les techniques d’expression écrite et orale.

La licence de droit est dispensée en faculté universitaire, dans un UFR de droit. Il s’agit d’un diplôme national de niveau II reconnu par l’État

Table of Contents

Quel profil pour faire du droit ?

Souvent décrites comme exigeantes, les études juridiques requièrent rigueur et méthode.
Pour réussir sa première année, il est souhaitable de posséder certaines qualités :

  • maîtrise de la langue de la langue orale et écrite et une aptitude à la rédaction
  • Une réelle motivation
  • Une bonne culture générale
  • Une sensibilité à la rigueur méthodologique
  • goût pour le raisonnement
  • curiosité intellectuelle
  • motivation et aptitude

Les spécificités de la Licence en droit

La Licence en Droit est une formation généraliste dispensée en 3 ans dont l’objectif principal est de permettre d’acquérir un socle fondamental de connaissances et de compétences en droit, tout en permettant une spécialisation à partir de la L3 organisée en «orientation» puis en «option» Droit privé ou Droit public.

Elle prépare les étudiants, soit à une spécialisation professionnelle en Master, soit à un exercice professionnel immédiat.

Le dispositif ELAN L1, dispositif d’aide à la réussite. Ce parcours repose sur un allongement d’un an du cursus de Licence avec des modules d’accompagnement (remise à niveau en expression écrite, en expression orale, en histoire, en culture générale et méthodologie universitaire). Ce dispositif est proposé aux étudiants qui risquent de rencontrer des difficultés qui auront été identifiés comme telles par la commission d’examen des vœux de Parcoursup.

Nicolas Brémand

Objectifs de la Licence en droit (pédagogiques scientifiques, professionnels) :

La formation de Licence en Droit a pour objectifs de fournir aux étudiants :

  • Une solide formation de base en droit permettant d’entrer en première année de MASTER, de présenter certains concours de la fonction publique ou de postuler pour des emplois relevant de ce niveau d’études.
  • Une connaissance de la méthodologie juridique
  • Une bonne maîtrise de la recherche documentaire et de l’informatique
  • La possibilité d’effectuer une mobilité internationale (Semestre 6)
  • La possibilité d’élaborer un projet personnel et professionnel (Semestre 6)
  • Des enseignements de langues étrangères.

Vie de classe et charge de travail


En première année, un étudiant suit 25 à 30h de cours par semaine auxquelles s’ajoute un important travail personnel (environ 15h par semaine). 

Les enseignements s’articulent en cours magistraux et travaux dirigés en groupes généralement d’une trentaine d’étudiants.
Contrairement au lycée, les élèves sont peu encadrés. Ils doivent apprendre à être autonomes et à travailler seuls. Ceci étant, un tutorat d’accueil et d’accompagnement méthodologique est organisé à l’intention des étudiants de L1.

Nicolas Brémand spécialiste droit de l'Union européenne et du numérique

Diplôme et validation

La Licence se déroule sur 6 semestres répartis sur 3 ans (L1, L2, L3) et correspond à un total de 180 crédits européens ECTS. La licence est délivrée sous réserve d’avoir validé ces 180 ECTS. Diplôme reconnu au niveau européen (LMD), à bac+3.

Les étudiants sont évalués sous forme de partiels, mais aussi en contrôle continu (TD). Parcours spécifiques, sélectifs et doubles-diplômes.

La plupart des établissements proposent aussi des formations sélectives, permettant aux meilleurs lycéens d’approfondir en plus certaines matières dans le cadre des « collèges de droit » ou de diplômes d’université adossés à la licence : langue renforcée, droit international, histoire de l’art, management…

Dans d’autres cas, il s’agit plus radicalement de double licence ; droit-langue, droit-économie, droit-philosophie, voire droit-sciences.

Poursuite en Master

Le licencié souhaitant devenir un professionnel du droit sera amené en général à poursuive 2 ans de formation selon un dispositif de spécialisation progressive au sein de nombreuses mentions de masters juridiques. Chaque université ne les propose pas, ce qui peut nécessiter une certaine mobilité géographique en M1 ou en M2 car la diversité des parcours est encore plus importante en 5è année.

Ceux qui voudront intégrer une profession d’auxiliaire de justice devront encore passer un ou deux ans dans une école professionnelle. Certains masters sont proposés en alternance, ce qui permet de financer ses études tout en facilitant son insertion professionnelle Liste non exhaustive des mentions de master en lien avec le droit